Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du Mensékhar
  • Le blog du Mensékhar
  • : Présentation et publication intégrale de mon ouvrage de science-fiction appelé le Mensékhar
  • Contact

Visiteurs

 

Depuis le début du site, le nombre de visiteurs s'élève à :

   

Recherche

Archives

Catégories

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 14:55

 

Le terme Mensékhar est un synonyme d'Apocalypse. Le Mensékhar c'est donc la fin du monde, la destruction totale de l'univers.

 

Etran, le Premier Empereur, était doté de pouvoirs prodigieux qui lui ont permis de modeler l'univers à sa convenance. Il a ainsi créé les protonyx, animaux fabuleux, dotés d'un corps de lion et d'une tête de serpent surmontée de cornes. Leur morsure fait mourir instantanément de vieillesse et ils ont la capacité de créer de l'antimatière. Ils résident sur Iadès, une planète rouge située au centre de l'univers.

 

Iades.jpg

 

Le sang d'Etran et celui de tous ses descendants est immunisé contre le venin mortel des protonyx. Lorsqu'un empereur décède, les protonyx commencent à produire de l'antimatière. Le nouvel empereur doit donc se rendre sur Iadès pour les affronter. Il se fait alors mordre par une de ces bêtes ce qui lui permet d'accéder à la conscience des protonyx et de les contrôler mentalement, stoppant alors la production d'antimatière.

  

La dynastie d'Etran ne peut être renversée, car seuls ses descendants peuvent préserver l'univers du chaos. Eux seuls peuvent donc accéder au pouvoir suprême, ils ne sauraient être constestés sans mettre l'humanité en péril.

 

Ce pouvoir absolu a néanmoins un prix. Afin de limiter la progéniture impériale et pour éviter des luttes fratricides entre un trop grand nombre de prétendants, Etran a obligé ses descendants à se contenter d'un fils unique : auquel cas, si un empereur devait avoir un second fils, viendrait le Mensékhar.

 

Le roman Mensékhar traite de cet équilibre instable qui risque de faire basculer à tout moment l'humanité dans le chaos. En dépit des avertissements du Premier Empereur, les protagonistes du roman, tiraillés par des ambitions démesurées, n'hésitent pas à intriguer contre l'empereur Sheshonq et son fils Eden au risque de rompre ce fragile équilibre pourtant préservé depuis près de 100 000 ans.

 

Mon roman commence ici

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eloïs LOM
commenter cet article

commentaires