Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du Mensékhar
  • Le blog du Mensékhar
  • : Présentation et publication intégrale de mon ouvrage de science-fiction appelé le Mensékhar
  • Contact

Visiteurs

 

Depuis le début du site, le nombre de visiteurs s'élève à :

   

Recherche

Archives

Catégories

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 17:42

 

L'université galactique située sur la planète Okara est traditionnellement dirigée par un doyen.

 

Exceptionnellement, et ce pour la première fois de toute son histoire, l'université de l'empire est dirigée par une femme nommée Syris.

 

Syris

 

La doyenne doit sa promotion à son ambition démesurée et à l'appui de son père, l'ancien doyen, à qui elle a succédé à la tête de l'université. Normalement, aucune femme n'est autorisée à enseigner ni même à étudier. Mais, Syris a obtenu des dérogations.

 

Antipathique, vieille et acariâtre, elle a été surnommée "la sorcière" par les étudiants qui la détestent. Elle sait qu'elle arrive au terme de sa vie, car elle a déjà atteint l'âge canonique de 123 ans...

 

Syris limite le moindre de ses déplacements : pour alléger le poids de son corps qu'elle peine difficilement à mouvoir, elle a créé une bulle en verre qui produit une atmosphère en apesanteur. Elle flotte dans cette bulle aux parois transparentes, ce qui lui permet de se déplacer sans effort.

 

Sa dernière ambition, son unique raison d'être est de vivre éternellement. Pour parvenir à ses fins, elle a mobilisé les plus grands savants de l'université dans le projet "Djed". Au début du roman, Syris voit son rêve se réaliser à travers une machine qui permet de se rematérialiser dans un autre corps.

 

Grâce au projet "Djed", ellle pourrait se rematérialiser dans n'importe quel corps pour retrouver une seconde jeunesse. Mais pour Syris, il y a un seul corps qui vaut le coup à intégrer : c'est celui du prince Eden, l'unique fils légitime de l'empereur Sheshonq. Elle espère faire ainsi d'une pierre deux coups : retrouver ses vingt ans et hériter du trône impérial tant convoité.

 

Parmi tous les êtres qui peuplent d'univers, Syris déteste plus que tout au monde la princesse Sappho. Car Sappho, l'unique soeur de l'empereur régnant, s'avère être la plus grande rivale de la doyenne. La princesse, dotée d'une ambition et d'une force de caractère hors du commun, est le plus grand obstacle entre Syris et le trône impérial. D'autant plus que Sappho dispose de l'appui des militaires, les ennemis jurés des savants.

 

Syris parviendra-t-elle à ses fins? Quoi qu'il en soit, elle n'en doute pas une seconde.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eloïs LOM
commenter cet article

commentaires